Nous vous proposons de lire ces 2 articles publiés dans la presse :
"Monde Ostéopathie"
"Principes de Santé"
LA POYÉTHÉRAPIE EN 9 POINTS
par Pascal LAFOND


Science et Poyéthérapie
La science physique nous apprend que  n’importe quelle forme de vie ne peut s’exprimer qu’à partir de 3 composantes :
LA MATIÈRE - L’ÉNERGIE - L’INFORMATION

_____Le fonctionnement du corps humain s’articule autour de celles-ci. Les contraintes de la vie quotidienne nous soumettent à rude épreuve, entraînant une dysharmonie de cette trilogie provoquant douleur et mal-être ; Trilogie appelée chez les Anciens : Corps-Âme-Esprit. La Poyéthérapie a pour objectif le rétablissement en douceur de l’harmonie de cette composition trilogique qui détermine chacun des trois niveaux thérapeutiques dont , j’ai défini l’appréhension selon les tests et les corrections issues de mes recherches. De ce fait, c’est une thérapie holistique*.

*Qui s'intéresse à l’être humain dans sa globalité.

         L’un des aspects thérapeutique révolutionnaire de la Poyéthérapie est l’appréhension de l’Être Humain dans ses 3 dimensions : Structurelle - Énergétique - Informationnelle. Ces 3 dimensions correspondent aux 3 niveaux thérapeutiques : une appréhension du positionnement structurel selon le référentiel anatomique pour le premier niveau thérapeutique, une appréhension par la motilité énergétique qui est l’expansion et la contraction du champ morphogénique, c’est-à-dire une appréhension du fonctionnement du Yin et du Yang du Corps Humain pour le deuxième niveau thérapeutique et enfin, une appréhension de la motilité énergétique lemniscatoire pour le troisième niveau thérapeutique.

Une définition de la Poyéthérapie
         C'est un art thérapeutique manuel informationnel . Il est dit « thérapeutique » car il a pour objectif le bien-être de l'être humain, « manuel » du fait qu'il utilise l'écoute sensitive des mains du Poyéthérapeute pour le mettre en œuvre. Enfin, il est dit « informationnel » du fait des informations recueillies sous les doigts du Poyéthérapeute.

Où se situe la Poyéthérapie ?
         La Poyéthérapie repose sur les principes de l’Ostéopathie classique d’Andrew Taylor STILL(1), du concept crânio-sacré de William GARDNER SUTHERLAND(2) et du concept sacro-crânien de Maurice POYET(3). Elle s'inscrit dans une conception de la Vie qui ne s'explique pas uniquement par la chimie et la physique, c’est-à-dire par le concept mécanique de la Vie, mais qui s'inscrit surtout dans le concept des champs morphogéniques défini par Rupert SHELDRAKE(4) et dont l'existence a été démontrée au niveau cellulaire par le mathématicien et biologiste Emile PINEL(5).

 Les outils de la Poyéthérapie :
         Les outils de la Poyéthérapie lui sont  spécifiques et vont permettre d’harmoniser le corps humain dans sa globalité, c’est-à-dire sur chacun de ses trois niveaux thérapeutiques avec, pour chacun d’eux, un outil de confort : le "point fusible". Celui-ci est sécurisant  pour le patient car il éclaire le Poyéthérapeute et évite d’éventuelles erreurs. La Poyéthérapie s’exerce dans un protocole bien défini.
         -Les « points fusibles » qui éclairent le praticien, révèlent les insuffisances et sanctionnent les erreurs,
         -Le concept du Sacro-Crâne avec l’homologie des dysharmonies du sacrum et de l’Os Pacal,
         -Le concept du Sterno-Crâne avec l’homologie des dysharmonies du sternum et des os crâniens périphériques,
         -Les pouls sacrés permettant l’harmonisation du corps énergétique selon la loi des cinq éléments,
         -Les poignets énergétiques et les pieds énergétiques permettant l’harmonisation du corps énergétique selon les six qualités du ciel,
         -Les somatotopies de chaque vertèbre, des ceintures scapulaire et pelvienne, des divers segments des membres et du thorax offrant la possibilité permanente d’un contrôle immédiat des résultats à partir des points ou zones de correspondances de la face et du crâne.

Quel est l'objet de la Poyéthérapie ?
         L'objet de la Poyéthérapie est le corps humain dans sa composition trilogique : structurelle, énergétique et informationnelle, qui détermine chacun des trois niveaux thérapeutiques dont j’ai défini l’appréhension.

  Mobilité et motilité
         La mobilité est l'action, soit de se mouvoir dans l'espace d'un point à un autre, soit de mouvoir une partie de son corps : un bras, une jambe, la tête… correspondant à une action biomécanique ; tandis qu’en Poyéthérapie, la motilité a pour origine les micromouvements spontanés d'expansion et de contraction du champ morphogénique ou ceux lemniscatoires (en forme de huit) du champ informationnel. C’est à partir de la différence entre mobilité et motilité que j’ai défini l’appréhension des 3 niveaux thérapeutiques.

 Le Champ Morphogénique et son expression
         Le champ morphogénique imprègne le corps humain et toutes ses cellules. C’est un champ informationnel dont l’expression est la Force Vitale de l’Être Humain qui le forme, l'informe et le relie à l'Unité (au grand « Un » Taoïste). Nous l’appréhendons, en Poyéthérapie, par une écoute sensitive digitale fine de l’expression de ses micromouvements, s’effectuant par un rythme d’expansion-contraction caractérisé par une Fréquence, une Amplitude, une FOrce et une Symétrie pour les os pairs (FAFOS). Le champ Morphogénique est l’objet du deuxième niveau thérapeutique et celui du troisième niveau dans sa partie lemniscatoire.

      L’approche originale de la Poyéthérapie
         L'approche originale de la Poyéthérapie c’est sans aucun doute la prise en charge global du corps humain dans son aspect ternaire Corps-Âme-Esprit, ce qui lui donne à l’évidence des avantages exceptionnels. On citera pour justifier une approche originale ses moyens thérapeutiques :
    - les 3 niveaux thérapeutiques permettant l’approche globale de la personne ;
    - le concept du Sacro-Crâne et du Sterno-Crâne déterminés sur leur l’axe longitudinaux respectifs : l’Axe Crânio-Coccygien et Sterno-Crânien ;
    - des "points fusibles" qui éclairent le praticien, révèlent les insuffisances et sanctionnent les erreurs  sur chacun des trois niveaux thérapeutiques ;
    - la modalité de correction qui s’appuie sur une "invite digitale", geste très doux, assimilable à une "information" ;
    - Son étroit rapport avec la bioénergétique chinoise les pouls sacrés, les mains et les pieds énergétiques ;
    - Son étroit rapport avec la tradition indo-tibétaine dans sa partie chakras en correspondance avec les 8 chaînes sacrées ;
    - Toutes ces découvertes sont intégrées dans un protocole thérapeutique déterminé qui fait de la Poyéthérapie l’une de ses approches originales.
Origine de la Poyéthérapie
         La Poyéthérapie a pour origine les recherches et découvertes de Pascal Lafond, faites en tant que successeur de son beau-père, Maurice Poyet, sur les bases de la Méthode Poyet Originelle. Ses découvertes sont des principes révolutionnaires qui bouleversent et dépassent largement le cadre de la Méthode Poyet Originelle venant l’enrichir et lui donner une plus grande fiabilité et efficacité qui nécessitait une nouvelle dénomination qui l’englobe : « la Poyéthérapie ».

On retiendra de la Poyéthérapie
         La Poyéthérapie a pour objectif le bien-être de l'Être Humain en harmonisant ses trois corps : Structurel, Energétique et Informationnel, par une invite digitale très douce. De ce fait, c’est une thérapie holistique. Elle rejoint le cadre tutélaire des Traditions concernant la trilogie de l’Être Humain : Corps ; Âme ; Esprit. Cette trilogie, en analogie avec les trois niveaux thérapeutiques, est confirmée en science physique par : Information ; Énergie ; Matière. La Poyéthérapie s’annonce être une thérapie du 3ème millénaire, à l’heure de la rencontre de la Science Quantique avec la Connaissance des Grandes Traditions.

(1) Andrew TAYLOR STILL, fondateur de l’Ostéopathie.
(2) William GARDNER SUTHERLAND (1873-1954), fondateur de l’Ostéopathie Crânienne.
(3)
Maurice Raymond POYET : (1928-1996), ostéopathe, kinésithérapeute, acupuncteur. Voir sa biographie sur notre site internet : www.poyetherapie.fr
(4) Rupert SHELDRAKE (né en 1942), Biologiste Anglais « Une nouvelle science de la Vie » éditions du Rocher (1981).
(5)
Emile PINEL (1906-1985), Mathématicien et Biologiste, a mis en évidence 3 champs cellulaires qu’il a dénommés « H1, H2 et H3 », H3 étant le champ morphogénique. « La relativité en biologie », éditions Maloine (1975).



Nous vous proposons de lire ces 2 articles publiés dans la presse :


"Monde Ostéopathie"